Vivre sa vraie vie

« Agir pour profiter pleinement de sa vie »

Vivre sa vraie vie - « Agir pour profiter pleinement de sa vie »

En 2017, CONSCIENCE OU PAS CONSCIENCE ? CONSCIENCE OU CONSCIENCE ECLAIREE

Conscience éclairée

Conscience éclairée

Je sais pas si vous avez constaté la même chose que moi.

Tous les ans, en début d’année, une sorte de vent de volonté de mieux faire s’abat sur la planète.

Chacun cherche à se remettre en question, à identifier ce qui ne va pas bien et décide, un peu sous la pression culturelle, de mettre un terme aux dysfonctionnements les plus importants : Trop manger, trop boire, trop travailler, manquer d’attention à l’autre, ne pas penser à soi… la liste peut être longue, même si, au fond, les problématiques humaines tournent souvent autour des mêmes thèmes.

Et puis, la nouvelle année déroule ses jours qui, comme un rouleau compresseur, viennent écraser ces bonnes résolutions sous une couche plus ou moins épaisse d’habitudes.

Il s’en suit de la frustration et souvent de la culpabilité qui participent à la reprise de nos anciens schémas.

L’antidote qui est proposée est la conscience. En effet, comment changer si un travail préalable de conscience n’est pas entrepris pour construire ou imaginer formellement un nouveau chemin, suffisamment visible et attrayant pour nous aider à le suivre, plutôt que de céder à la facilité du connu et du moindre effort.

Seulement voilà, de mon point de vue, la conscience seule ne suffit pas. Seule une conscience éclairée donne le pouvoir de parcourir la voie de notre vraie vie.

Dans mon propos, je vois la conscience comme la capacité d’être présent à ce qui se déroule au moment où cela se déroule.

La plupart d’entre nous nous rendons compte que nous vivons une bonne partie de notre vie sans être présent, nos automatismes se chargeant de réagir à notre place pour faire face aux situations qui se présentent.

Nous faisons donc des efforts pour être de plus en plus présents dans l’instant, afin de vivre notre vraie vie, instant après instant.

Seulement voilà ce que je constate souvent :

Face à un événement, en toute conscience (lorsque nous y arrivons) nous observons ce qui est présent et nous cherchons, toujours en pleine conscience, à y répondre au mieux plutôt que d’y réagir.

Néanmoins, nous ne pouvons agir qu’en fonction de ce que nous voyons au travers de notre pleine conscience.

Pour illustrer le propos, imaginez que vous possédiez une lanterne et que, grâce à votre travail de conscience, vous ayez acquis le réflexe de l’allumer lorsque vous êtes en difficulté.

Imaginez que vous n’avez pas pris la précaution, d’abord de nettoyer méticuleusement les carreaux lorsque vous l’avez acquise, puis d’entretenir leur propreté ;

Lorsque vous l’allumerez, vous ne verrez que ce que la lumière qu’elle émettra vous permettra de voir.

Si les carreaux sont très sales, alors, malgré que vous soyez conscient (par exemple parce que la peur ne vous aveugle pas) vous n’aurez pas accès à la réalité mais seulement à une partie qui ne sera pas forcément suffisante pour vous permettre une action juste, en accord avec votre vraie vie.

Alors, me direz-vous, comment m’assurer que ma lanterne est en bonne état et me fournit en toutes circonstances la lumière suffisante pour éclairer des actions justes ?

La Vie est là pour cela, à condition d’utiliser sa conscience pour saisir les leçons qu’elle nous offre.

Il me semble que la 1ére des précautions à prendre pour pouvoir bénéficier de ces leçons est de considérer que nous sommes à 100% responsable de notre vie et que ce qui arrive n’est JAMAIS de la faute de l’autre.

Ce principe si simple nous permet de revenir systématiquement nettoyer les carreaux de notre lanterne. Si nous ne voyons pas en quoi nous sommes responsables de ce qui arrive, alors, c’est que nos carreaux ne sont pas assez propres.

Il y a, bien sûr, mille autres façons de vivre sa vraie vie, mais celle-ci en est une et peut-être aidera-t-elle certaines ou certains d’entre vous à progresser dans leur vraie vie.

Si c’est le cas, alors, je n’aurai pas perdu du temps à écouter cette intuition qui est montée en moi très récemment.

Chaleureusement

Guy

Nota : Vos commentaires seront les bienvenus

Une nouvelle direction pour ce site

La vie est ainsi faite que ce qui est important à un moment de notre vie devient secondaire plus tard, lorsque le contexte à changé et QU’IL NOUS A CHANGE.

Ainsi, il y a un an presque jour pour jour, ce site ouvrait avec la vocation d’être une vitrine pour lancer une démarche moderne sur le web, pour toucher le maximum de personnes et monétiser mes savoirs faire. Pour cela, je m’étais formé pendant plusieurs années.

Et puis, des circonstances m’ont amené à remettre une fois de plus l’ouvrage sur le métier et à me demander ce qui était le plus important pour moi dans ma vie. J’ai découvert que ce n’était pas d’écrire des articles régulièrement ou de chercher sans cesse de nouveaux produits à vendre et de passer des heures à réfléchir aux techniques pour vendre plus et mieux.

archery-782503_1280

Le plus important, pour moi, aujourd’hui, est de partager ma recherche d’une vie riche et pleine de sens avec les personnes qui le désirent.

Ce partage, tel que je l’envisage, nécessite une relation proche avec un nombre limité de personnes .

« Exactement l’inverse de la voie que j’avais prise ».

Je reprends donc la rédaction de ce site pour le faire correspondre le plus possible avec cette nouvelle vision.

Je suis aussi, de cette nouvelle manière, beaucoup plus disponible pour être au cœur de ma vie et des préoccupations de mes clients.

 

 

 

 

Vivre son poids de forme

Vivre sa vraie vie, c’est entre autre, vivre avec son poids naturel ou poids de santé.

Gabrielle INVERNIZZI met aujourd’hui au service du public ses connaissances concernant les méthodes « non violentes » qui permettent d’obtenir ce résultat d’une façon durable, pour ne pas dire définitive. Elle a accepté d’en dire quelques mots sur mon site et je l’en remercie.

sans régimebleu
Lire la Suite

Vous êtes à 100% responsable de votre vie

Bon! Ce n’est peut-être pas encore le cas, mais, rassurez-vous, cela ne va pas tarder!

C’est quoi, le sens profond de cette affirmation?

Tant que vous renoncez à être 100% responsable de votre vie, vous acceptez d’être victime de ce qui vous arrive.

Responsable

Une victime ne fait que subir, un être responsable agit, quelles que soient les circonstances, surtout lorsque celles-ci ne sont pas favorables. Lire la Suite

Etes-vous compétent(e) pour vivre votre vraie vie ? 3/3

JE NE SAIS PLUS QUE JE SAIS - LA COMPÉTENCE INCONSCIENTE

compétence inconsciente


A force d’avoir agi toujours de la même façon, j’ai acquis des habitudes.

Dans ma voiture, je ne m’interroge plus pour passer une vitesse ou choisir ma voie de circulation. je le fais même souvent en pensant à autre chose. Lire la Suite

Etes-vous compétent(e) pour vivre votre vraie vie ? 2/3

JE SAIS QUE JE NE SAIS PAS – L’INCOMPÉTENCE CONSCIENTE

Incompétence consciente


Maintenant je sais que je n’ai pas la compétence.

Je sais que je ne sais pas conduire mais je n’ai pas encore appris à conduire.

Pour la vie, je sais maintenant qu’il peut y avoir une vraie vie à coté de la vie que je mène, mais je ne sais pas si je suis dans ma vraie vie ni comment savoir si je suis dans ma vraie vie. Lire la Suite

Etes-vous compétent(e) pour vivre votre vraie vie ? 1/3

Pour vivre notre vraie vie, il est parfois (voire souvent) indispensable de changer quelque chose, une habitude, un travail, un environnement… . Or le changement est une situation qui met la plupart d’entre nous en difficulté. En effet, changer, c’est perdre ce que l’on connait pour aller vers l’inconnu et cette transition nous fait toujours un peu peur.

Notre stade d’apprentissage a une forte influence sur notre capacité à changer.

On distingue quatre principaux stades d’apprentissage.

JE NE SAIS PAS QUE JE NE SAIS PAS - L’INCOMPETENCE INCONSCIENTE

Incompétence inconsciente

Lire la Suite

Comment être prêt à vivre sa vraie vie ? 4/4

Après l’inconscience, la conscience impuissante et la conscience active,

Le 4ème niveau, enfin, est celui de la conscience éclairée.

Notre homme est assis dans sa barque. Il tient ses rames calmement.

Il observe son environnement. Il fixe son objectif.

Gwen-1-4
Lire la Suite